George Bentham (1800-1884)

George Bentham
George Bentham

 

    George Bentham, né le 22 septembre 1800 à Stoke, près de Portsmouth, est venu par hasard à la botanique : à seize ans, lors d’un séjour en France, lisant la Flore française d’Augustin-Pyramus de Candolle (1778-1841), il est frappé par la facilité que devait offrir, pour déterminer les plantes, la méthode analytique qui ouvre la partie descriptive de l’ouvrage. Il s’essaie aussitôt sur la Sauge des prés(Salvia pratensis) dont il détermine la famille, le genre et l’espèce.

 

     Fixé dans le midi de la France, à Montauban et près de Montpellier, il herborise dans les montagnes, et publie, en 1826 le Catalogue des plantes des Pyrénées et du Bas Languedoc.

 

C’est la logique et la systématique qui le passionnent, et à ce titre, il entreprend de réviser toutes les espèces végétales du monde et publie ses principes dans un ouvrage de 1827, Outline of a new system of Logic, with a Critical Examination of Dr Whately’s Elements of Logic.

 

     En 1839, il vient en vallée d’Ossau, comme l’atteste son récit publié dans le « Journal of Botany ». Pierrine Gaston-Sacaze lui indique trois excursions intéressantes et lui montre le Grémil que le botaniste lui dédiera en le nommant "Grémil de Gaston". Malgré l’espoir d’une deuxième visite, ce sera son seul séjour aux Eaux-Bonnes, mais il entretiendra une correspondance avec le berger, qu’il estime beaucoup, pendant de nombreuses années.

 

Il devient le collaborateur le plus actif de Candolle, avec une contribution de 1133 pages lors de la publication en 1846 du Prodromus systematis naturalis regni vegetabilis. Paraîtront ensuite la Flora Hongkongsis, premier volume en 1861, puis la Flora Australiensis, monument de sept volumes, de 1863 à 1878.

 

   Président de la Société linéenne de Londres pendant plus de dix ans, Bentham atteint l’apothéose de sa passion botanique avec la publication du Genera Plantarum, commencé en 1862, achevé en 1883 en collaboration avec Sir Joseph Dalton Hooker.

 

   A sa mort le 10 septembre 1884, son herbier et sa vaste bibliothèque reviennent au jardin botanique de Kew Gardens en vue de créer un centre de recherche scientifique.

 

 

 

Le Grémil de Gaston
Le Grémil de Gaston

Jeudi 13 juillet

Prochaine sortie botanique

Tourbière de Piet

Inscription