L'Herbier National

L'herbier national renferme des spécimens provenant de tous les continents. Son histoire est liée à celle du Jardin du Roy, créé en 1635. La base de la collection a été constituée aux XVIIe et XVIIIe siècles, par les récoltes de Sébastien Vaillant, Joseph Pitton de Tournefort et Bernard et Antoine Laurent de Jussieu. Par la suite, elle a été considérablement enrichie avec l'acquisition des herbiers de Jean-Baptiste Lamarck et les nombreuses récoltes des voyageurs naturalistes français et étrangers qui participaient aux grands voyages d'exploration des XVIIIe et XIXe siècles (Bougainville, Cook, Michaux, Baudin, Humboldt et Bonpland), puis celles effectuées durant la conquête coloniale (marins, médecins et missionnaires).


Cette collection, à la fois historique et scientifique, est, dans le domaine botanique, la première au monde par le nombre de spécimens (8 millions), la représentativité et la richesse en types.

 

Les plantes séchées, attachées sur du papier spécial non acide, sont conservées dans 42 000 casiers métalliques.

 

C’est dans certains de ces casiers que l’on peut trouver des planches que le pâtre botaniste avait préparé dans son cabinet de travail à Bagès et envoyé au Museum.